e-Santé - 31 mars 2016

Rythm dreem : enfin un capteur qui agit sur le sommeil !

Qui ?

La société Rythm est spécialisée dans les neuro-technologies. Elle s’appuie sur des études scientifiques sur le sommeil pour proposer des solutions d’amélioration.

L’entreprise a été fondée par deux polytechniciens, Hugo Mercier et Quentin Soulet de Brugière. Parmi les investisseurs, on retrouve notamment Xavier Niel, le PDG de Free.

Rythm compte une cinquantaine d’employés répartis entre les bureaux de Paris et San Francisco.

Quoi ?

Dreem est un objet connecté à mi-chemin entre le casque et le bandeau, qui se positionne sur la tête. Il enregistre les paramètres « classiques » d’un capteur de sommeil : durée, phases de sommeil, réveils nocturnes…

Il dispose également de la fonction permettant de réveiller le dormeur au moment optimal pour être en forme.

Mais cet objet va au-delà de ce que font les capteurs de sommeil présents sur le marché : il intègre une fonctionnalité permettant d’améliorer le sommeil de l’utilisateur.

Pourquoi ?

De nombreuses personnes se réveillent fatiguées et ne sont pas en mesure de l’expliquer ou d’y remédier. Un manque de sommeil profond nuit à la mémoire, à la concentration et au jugement pendant la journée. Il est aussi à l’origine de sensations de fatigue.

Dreem s’attaque directement au problème avec une promesse forte : améliorer la qualité du sommeil.

Comment ?

Le sommeil est divisé en deux grandes phases : le sommeil profond et le sommeil léger ou « paradoxal ».

Un cycle de sommeil dure en moyenne 1h30. Les premiers cycles de la nuit sont principalement composés de sommeil profond, tandis que les cycles de fin de nuit sont majoritairement composés de sommeil paradoxal

  • Pendant les phases de sommeil profond, le corps se régénère, la mémoire se consolide, l’immunité se développe et les enfants grandissent
  • Le sommeil paradoxal est celui des rêves : il joue un rôle dans la maturation du système nerveux et dans l’augmentation des capacités de stockage en mémoire

Le stress et l’anxiété font diminuer les phases de sommeil profond au profit du sommei
l paradoxal. Résultat : on se réveille fatigué !

Le casque Dreem enregistre les ondes cérébrales (électro-encéphalogramme) pendant la nuit pour déterminer la qualité du sommeil. Ces données sont enregistrées et interprétées dans l’application mobile.

Pour compenser le manque de sommeil profond, l’application ordonne au casque d’envoyer à l’utilisateur des signaux sonores imperceptibles par l’homme mais que le cerveau sait interpréter.

En réponse, le cerveau augmente la durée du sommeil profond, permettant au dormeur d’avoir un sommeil réparateur.

L’application permet d’obtenir un score sur 100 jugeant de la qualité du sommeil. L’utilisation du Dreem permet d’augmenter significativement ce score.

Pour qui ?

Cet objet s’adresse à toutes les personnes se sentant fatiguées dès le matin ou ayant des problèmes de sommeil. Ceux qui ont du mal à se lever le matin alors qu’ils dorment suffisamment ont en général un sommeil peu réparateur !

Combien ?

Le Dreem sera commercialisé 349 €.

Où ?

Cet objet est actuellement disponible en édition limitée. Pour le recevoir d’ici juin 2016 en avant-première, il faut vous préinscrire sur le site. L’application dédiée sera dans un premier temps disponible sur l’Apple store uniquement.

La sortie officielle au grand public est annoncée pour 2017.

L'avis d'Ensemble Connectés 31/03/2016

Rythm Dreem est une véritable innovation puisque cet objet est capable d’améliorer le sommeil de son utilisateur. Il s’agit d’un avantage concurrentiel non négligeable sur tous les autres capteurs de sommeil. Les créateurs du Dreem revendiquent un impact positif sur la forme des utilisateurs réguliers du dispositif.

Dans les moins, on peut citer son prix (349€) et le fait de devoir dormir avec un casque sur la tête ! Il est possible que cela en freine plus d’un.

Et vous, que pensez-vous de cette innovation ?

Donnez votre avis

Note globale

4.2 / 5

sur 5 avis

Pertinence 0 / 5

Bien-être 0 / 5

Protection 0 / 5

Vie privée 0 / 5

Innovation 0 / 5

Commentez cet article