e-Santé - 12 mai 2017

Joe, le compagnon des enfants asthmatiques

A l’occasion du SidO 2017, nous avons rencontré Thierry Bouissou, directeur commercial de la startup lyonnaise Joe. Il s’est gentiment livré au jeu de l’interview.

Pouvez-vous présenter votre objet en quelques mots ?IMG_0212

Joe est un petit compagnon connecté qui aide les enfants asthmatiques à devenir autonomes dans la prise de leur traitement de fond. Il touche un enfant sur dix, ce qui en fait la première maladie chronique des jeunes de moins de 12 ans.

Plus de 50% d’entre eux ne prennent pas leur traitement de fond, le traitement quotidien essentiel pour prévenir les crises et les hospitalisations. En France, les trois quarts des hospitalisations pourraient être évitées si les enfants prenaient correctement leur traitement de fond.

L’objectif de Joe : aider les enfants de 6 à 12 ans à prendre leur traitement au quotidien.

A quoi ça sert ? Comment ça marche ?

Joe se pose sur une table de nuit ou une commode et rappelle à l’enfant le moment des prises de médicament à l’aide d’une petite animation.

Il interpelle l’enfant, lui demande quand il est prêt, le guide en fonction du médicament à prendre. Il va notamment aider à la prise d’aérosols qui est un peu complexe, car il faut synchroniser le souffle avec l’appui sur le dispositif, puis il faut retenir sa respiration pendant 10 secondes pour que le produit reste au contact des poumons.

Ce sont les parents qui paramètrent Joe depuis leur smartphone, grâce à une application mobile dédiée. Ils y renseignent le prénom, l’âge, le poids, le jour de son anniversaire et la prescription du médecin.

Une fois le traitement pris, l’enfant appuie sur un bouton, Joe le félicite et envoie une notification de prise de traitement aux parents via l’appli.

L’objets se branche sur secteur mais possède une batterie avec une autonomie de 2 jours, suffisante pour l’emmener en weekend par exemple.

 

A qui est-ce destiné ?

Aux enfants asthmatiques et surtout à leurs familles, dans un but de réassurance.

La prise du traitement de fond est une grosse source d’angoisse pour les parents d’enfants asthmatiques. S’il est mal pris, l’enfant risque la crise à tout moment. Grâce à Joe, ils ont un suivi à distance du respect de sa prescription par leur enfant.

Comme Joe est transportable, il suit l’enfant en vacances, en colonie, chez ses grands-parents… et rassure les parents par la même occasion.

En quoi votre solution veille-t-elle à la prévention et à la protection de ses utilisateurs ?

Si l’enfant observe bien son traitement, il gagne des étoiles qu’il peut convertir en contenu multimédia : vidéos, serious games…

Les bénéfices d’un traitement de fond ne sont pas observables immédiatement, ce qui a tendance à démotiver les enfants. En réponse à ce problème, Joe propose un système de récompense ludique. Si l’enfant observe bien son traitement, il gagne des étoiles qu’il peut convertir en contenu multimédia comme des vidéos ou des jeux. Les bénéfices « à long terme » se traduisent en récompenses immédiates.

Joe est également un vecteur d’éducation thérapeutique. Les vidéos et les serious games sont centrés sur l’asthme, ses causes et son traitement afin que l’enfant prenne conscience de l’importance du traitement de fond pour éviter les crises. On lui donne toutes les clés pour devenir autonome dans la gestion de sa maladie.

Le dispositif est-il commercialisé ? en phase de financement ? En bêta test ?

Joe est encore en phase de développement, la commercialisation est prévue pour début 2018.

Une campagne de crowdfunding devrait démarrer à l’automne. Il n’est pas exclu que nous fassions au préalable une étude clinique pour récolter davantage de données comportementales sur les enfants asthmatiques et leurs familles.

Le traitement de l’asthme est une porte d’entrée, mais nous visons encore plus haut : Joe pourrait aider à la prise de traitement pour l’ensemble des pathologies chroniques !

Donnez votre avis

Note globale

4.2 / 5

sur 2 avis

Pertinence 0 / 5

Bien-être 0 / 5

Protection 0 / 5

Vie privée 0 / 5

Innovation 0 / 5

Commentez cet article